cuisiner

Comment cuisiner le riz ?

La meilleure cuisson du riz est celle dite pilaf, où le riz absorbe son eau. C’est de cette manière qu’il conserve tous ses arômes. Le « rice cooker » (cuiseur riz) donne ce résultat. Vous pouvez également le cuisiner à l’étouffée à l’intérieur d’une marmite.

L’approche qui consiste le cuire comme des pâtes est une hérésie gustative. Nous ne parlerons même pas des riz précuits en sachet qui se rapprochent plus des riz servis à l’intérieur des cantines scolaires. Ceci devra être un effet de nostalgie régressive… Parfois quelques formules conseillent de laver le riz. Il existe 3 raisons ceci.

  • La 1ère est du débarrasser des poussières et autres impuretés qui auront pu s’y mêler, surtout à l’intérieur de des contrées qui ne bénéficient pas encore des normes d’hygiènes ISO machin chouette.
  • La seconde est de se débarrasser de la farine de riz qui s’est créée avec le frottement entre les grains et pourra le rendre plus collant. Il faudra le passer sous l’eau froide claire (ne pas le faire tremper).
  • La dernière est qu’il faudra à peine plus d’eau pour une cuisson en marmite qu’en autocuiseur, et le rinçage donne la possibilité d’ajuster au mieux l’humidité indispensable.

Ingrédients pour quatre personnes :

240 g de riz.

Méthodes de cuisson du riz

Cuisiner au rice cooker

Contrairement quelques modes d’emploi qui vous apporteront un riz aux grains explosés et collants plus que de raison, pour les nobles espèces que seront les riz thaï et basmati, le rapport est strictement d’une tasse de riz pour une tasse d’eau. Ne vous fiez pas à quelques modes d’emploi mal traduits…

Cuisson du riz à la cocotte ou casserole avec couvercle adapté

Laver le riz sous l’eau froide, le faire sécher et revenir rapidement à l’intérieur de la marmite avec une cuillère potage d’huile d’olive. Oter du feu, y additionner le même volume d’eau que de riz avec une pincée de sel (strictement une tasse de riz pour une tasse d’eau). Remettre sur le feu, dès que ceci commence bouillonner, baisser le feu au minimum, couvrir en laissant le couvre-plat un tout petit à peine décalé pour que la vapeur puisse s’échapper. Quand toute l’eau est évaporée votre riz est cuit.

Les trucs des chefs

Ajouter 50 g de beurre salé au riz basmati à l’intérieur de la gamelle ou le « rice cooker ».

Variantes pour cuisiner le riz

Joli et simple avec du basmati Du riz + 1 carotte coupée en petits dés + 1 poignée de petits pois + 2 cuillères à potage d’eau de rose à l’intérieur des mesures d’eau de riz…

Et avec du riz thaï ?

L’équivalent d’un petit doigt de curcuma râpé ajouté à l’intérieur du riz juste avant de mettre l’eau. Mélanger à sec, mettre l’eau et mettre cuire.

Riz du cœur

Cuisiner du riz thaï blanc cuit + 1 tête d’ail. Éplucher l’ail, enlever le germe (indigeste), le couper en extrêmement petits dés. Faire revenir l’ail à l’intérieur du wok avec 2 cuillères potage de beurre, une excellente pincée de gros sel et faire blondir (‘ail jusqu’à ce qu’il prenne une belle couleur dorée et devienne légèrement croustillant.