coût moyen des frais de copropriété

Le coût moyen des frais de copropriété

Les charges de copropriété sont un budget à part entière lorsqu’on investit dans un bien en collectivité. Au premier abord, elles semblent figées et inchangeables. Mais il existe un moyen d’optimiser ses charges de copropriété : le comparatif de ces frais.

Selon l’USI (l’union des syndicats de l’immobilier), en 2019, les charges d’un logement, en moyenne, dans une copropriété à Paris et sa banlieue sont 20% plus élevées qu’ailleurs. Les chiffres représentent environ 3 à 17 € par service, par m² et par an. Ces dépenses comprennent les services nécessaires comme le chauffage, l’eau chaude et froide, l’entretien, les honoraires de syndic ou encore l’ascenseur. C’est pourquoi meilleurecopro vous accompagne sur l’optimisation de vos charges de copropriété.

Les facteurs qui impactent le montant des charges

Le premier élément déterminant dans le montant des charges se trouve dans la localisation. Viennent ensuite les facteurs équipements :

  • Est-ce que le bien concerné possède un ascenseur ? Un gardien ?
  • Est-ce que le chauffage est collectif ?
  • Le syndic est-il bénévole ou professionnel ?

Vient ensuite le détail des coûts : le prix de l’eau dans la ville concernée et le coût du chauffage. En France, par exemple, le coût moyen estimé du chauffage est de 14.6 € par m² et par an. Concernant le personnel, comprenant gardien et femme de ménage, on estime le coût à 8.4 € par m² et par an en moyenne. Les honoraires du syndic coûtent 4.5 € par m² et par an. Les frais liés à l’entretien des parkings et leur maintenance sont de 0.7 € par m² et par an.

La date de construction de l’immeuble est un critère à prendre en compte pour le calcul des charges.
En effet, il faudra bien prendre en considération que les immeubles plus vieux nécessiteront, probablement, des travaux imprévus plus souvent. Ce type de frais entrera dans le cadre des charges exceptionnelles prévues à l’assemblée générale. Mais leur ténacité prouvera aussi leur solidité.

Si vous optez pour un immeuble récent, il y a des chances que vous échappiez aux ravalements de façades ou autres dépenses relativement couteuses dans les années qui arrivent. Toutefois, vous n’avez pas de garantie de la solidité du bâtiment.

Dans tous les cas, il est conseillé de demander au vendeur les récents travaux effectués dans le bâtiment si vous êtes un futur acquéreur.

Enfin, le nombre de lots dans l’immeuble est également à considérer. En effet, le montant de la répartition et de la consommation ne sera pas le même si vous investissez ou si vous habitez dans une résidence d’une dizaine de lots ou si vous investissez dans un immeuble composé d’une centaine de lots.

Il est naturel d’envisager qu’en étant plus nombreux, le montant des charges diminuera. Or, la vérité est tout autre puisque dans les immeubles existent des F1, et F2 en plus grand nombre, qui, selon s’ils se trouvent au rez-de-chaussée ou en étage paieront certainement moins de charges qu’un appartement F4 se trouvant au 4ème étage avec ascenseur.

Comment comparer ses charges de copropriété ?

Tout d’abord, relevez le coût annuel moyen des charges du bien concerné :

  • Ascenseur le cas échéant
  • Chauffage
  • Eau chaude
  • Eau froide
  • Honoraires du syndic
  • Gardien
  • Entretient
  • Impôts
  • Assurance de copropriété obligatoire
  • Espaces verts

Ce coût se calcul au m² et annuellement. Tenez compte des services en plus comme les piscines, qui vont coûter en termes de consommation d’eau, et d’entretien. Dans votre calcul, n’oubliez pas d’intégrer l’adresse, le type d’immeuble, la taille de l’appartement et ses caractéristiques (possède une ou plusieurs places de parking par exemple, un cellier…).

Ce comparatif va vous permettre notamment d’estimer si vous êtes face à un immeuble dépensier ou économe. Une fois le comparatif effectué, vous pourrez mieux cibler les points noirs de vos charges et trouver éventuellement des solutions pour réduire les dépenses des services les plus onéreux.

Malgré toutes ces informations, il est difficile de savoir avec exactitude le montant des charges de chaque immeuble. Ainsi, pour gagner du temps et surtout pour éviter les erreurs, il est recommandé de faire appel à un professionnel pour mieux déterminer les dépenses et comparer, là où vous serez le plus gagnant.