Pourquoi vivre dans une micro-maison ?

Les minis maisons poussent très vite comme des champignons : les micros maisons et leurs conceptions travaillées représentent le minimalisme, l’exode urbain et l’écoresponsabilité.

Un habitat qui limite son impact sur l’environnement

Les micro-maisons sont fréquemment fabriquées en matériaux écologiques, et autres matériaux écolos fréquemment de ressources locales. Claire, très bien isolée et ayant moins d’appareillages électriques, la mini maison est respectueuse de son environnement. Il est possible de rendre ces micros maisons autonomes, en installant des panneaux solaires, un système de traitement et de récupération des eaux de pluie et par conséquent des toilettes à litière biomaîtrisée. A propos de l’isolation, spécialement en fibre végétale est utilisée pour habiter tout au long de l’année, dans un havre de paix. Evidemment, sur le plan de la consommation, un petit habitat nécessite bien moins d’énergie et consomme à peine.

Où garer sa mini-maison ?

Votre mini maison est autorisée à rester sur votre terrain sans aucune requête officielle à condition qu’elle y reste moins d’un trimestre. Votre Tiny House doit maintenir toujours ses moyens de déplacement (barre de traction, roues…) pour pouvoir partir de son emplacement à chaque instant. Lorsque vous projetez de faire de la mini maison votre foyer principal (R.421-23c du code de l’urbanisme), il faudra se pencher sur la loi ALUR qui donne compétence à la mairie de valider ou pas votre stationnement. Il existe une autre possibilité d’habiter sur un terrain inconstructible : les « pastilles ». Elles sont fixées dans le Plan Local d’Urbanisme, privilégiées pour les habitats mobiles, démontables et légers, en un clin d’oeil. Cet habitat doit être occupé tout le temps, ou au minimum huit mois par an.

Prendre la route avec une Tiny House

La mini maison a pour obligation d’être assurée par une assurance caravane parce qu’elle peut être tractée. La remorque qui la trimballe doit inévitablement être immatriculée et détenir d’une carte grise appropriée. Une fois posée au sol, elle doit être préservée par une assurance habitation familière (multirisque habitation) ou par une assurance mobil-home.

Quelle réglementation pour une micro maison ?

Afin d’être évaluée comme une micro-maison et non comme un convoi inhabituel, la construction doit répondre aux normes ci-après : largeur inférieure à 2,55 mètres, hauteur inférieure à 4,3m et un poids maxi : inférieur à 3,5t. La remorque matérialise un poids compris entre sept cents et 900 kilos, et les murs, le plateau et le plafond sont réalisés pour offrir une bonne isolation toute l’année. C’est donc très difficile de construire une mini-maison avec des normes maximales respectant ces contraintes. La largeur d’une Tiny House étant forcée par le droit routier, et la hauteur par la hauteur des ponts, on peut jouer sur la longueur pour modifier l’air, de douze à 17 mètres².