vendre un terrain

Trucs et astuces pour réussir à vendre un terrain

Il n’est pas rare d’observer des propriétaires avoir du mal à céder leurs terrains. En effet, plusieurs paramètres doivent être pris en compte pour trouver rapidement des acquéreurs. Il est toujours judicieux de mettre en pratique plusieurs techniques afin de concrétiser votre projet de vente.

La faisabilité du projet

Pour pouvoir réussir à vendre un terrain facilement, il est préférable de se poser les bonnes questions. Le propriétaire est donc tenu d’apporter des réponses à ces interrogations.

Son premier réflexe est d’étudier la faisabilité du projet. La consultation du plan local d’urbanisme est indispensable pour pouvoir se renseigner si la cessation peut être réalisable ou non.

La valorisation pour pouvoir mieux vendre

Afin de séduire les futurs acquéreurs, l’exécution de divers travaux sur le terrain est un très bon argument de vente. La valorisation est la meilleure manière d’intéresser un grand nombre d’acheteurs. Les experts affirment que les terrains qui ont accès à l’eau, au gaz et à l’électricité s’écoulent vite et beaucoup plus cher sur le marché.

Les constructions et les aménagements à faire peuvent couter entre 5 000 à 15 000 euros. Mais il faut noter que ce type d’investissement est généralement très rentable.

L’estimation du terrain

Déterminer le prix du bien est une étape clé. Cette opération va influencer la réussite du projet de vente. Les futurs acheteurs seront désintéressés si l’estimation du terrain est très élevée. Il convient donc de le fixer à sa juste valeur.

Pour cela, il est judicieux de se référencer aux prix pratiqués dans la région environnante. Engager un notaire, un expert foncier ou un agent immobilier est également une bonne idée. Grâce à leur expérience et à leur savoir-faire, ses professionnels sont en mesure d’estimer un terrain à sa juste valeur.

Généralement dans ce type de calcul, différents paramètres entrent en jeu. Le critère de tarification le plus important demeure la viabilité du terrain. Elle correspond à l’accès à l’eau potable, au téléphone et à l’électricité. Toutefois, l’estimation ne doit pas se baser uniquement sur cet élément. Elle doit également prendre en compte :

  • Les caractéristiques du terrain (la forme et la superficie, la constructibilité, etc.)
  • Les possibilités de raccordement au tout-à-l’égout
  • La présence de servitudes privées
  • L’environnement (inclinaison du terrain, nature, qualité de sol…)

La rechercher d’un client potentiel

Le propriétaire peut s’occuper lui-même de publier des annonces à travers les sites, les magazines et les journaux. Il est important de détailler les caractéristiques du bien sans oublier de mentionner les points forts ainsi que les points faibles. Cet élément est essentiel pour éviter les visites inutiles. Mais il est également possible de rendre la tâche plus facile en passant par un agent immobilier.

Un intermédiaire immobilier se chargera de faire tout le travail. Il dispose généralement d’un vaste réseau d’acheteurs qui pourront s’intéresser au terrain. Il est toutefois conseillé de se munir d’un dossier de vente, quelles que soient les techniques choisies. Le titre de propriété, le procès-verbal, le bornage et les diagnostics techniques doivent impérativement figurer dans le document.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *